Comment surmonter une rupture amoureuse ?

Rupture amoureuse : la grandeur d’une souffrance insupportable

Combien de temps faut-il pour se remettre d’une rupture amoureuse ? Comment accepter la fin d’une histoire d’amour ? Pourquoi une séparation fait si mal ?

Comment surmonter une rupture amoureuse ?

Accepter la souffrance, pour se laisser le temps de guérir en pleine conscience. Accepter le deuil pour renaître à sa nouvelle  vie ; devenir son propre Phénix …

Tristesse, colère, angoisse, culpabilité, rumination … Lorsqu’un couple se brise, nous sommes submergées d’émotions négatives. Il est important de les vivre, ne pas les faire taire et ne pas les éviter. Il faut passer par le chagrin pour faire son deuil. Et donc accepter de ne pas être bien pendant un moment pour accepter la sculpture en création de notre nouvelle vie.

Pourquoi ça fait si mal une rupture amoureuse ?

Parce qu’on ne l’a pas choisi ce moment de rupture qui nous oblige à un renouveau. Parce que tout s’effondre à un moment qui (nous le croyons) n’est forcément pas le bon. Et pourtant …

« UNE VIE EST FAITE DE DÉTAILS, MAIS UN DÉTAIL PEUT CHANGER UNE VIE. »

Goyer Rémi


Comment accepter la fin d’une histoire d’amour ?

Le deuil

Une séparation déclenche les mêmes processus psychologiques qu’un décès. Il y a un véritable deuil à faire mais de quelqu’un qui est encore là et qui nous refuse sa présence, son amour, son soutien. C’est vivre le rejet et c’est extrêmement douloureux pour l’être humain. Le couple représente une illusion de permanence. On se construit comme une bulle, avec des repères que nous pensons stables, des projections dans l’avenir. Lorsque tout d’un coup tout s’arrête, la vie s’arrête. Notre monde, notre équilibre, nos rêves s’écroulent. C’est un énorme bouleversement des repères psychiques. Et pour s’en sortir, nous passons bien souvent par différentes étapes, comparables à certaines que l’on retrouve dans le processus de deuil.

Dans certains cas, il ne s’agit pas que de nous, il peut s’agir aussi de projets de vie : d’un mariage, d’enfants, d’une maison en commun… Il peut y avoir de nombreuses choses dont on doit également faire le deuil en l’état, en plus de celui de la relation.

Un tremblement de terre de notre estime de soi

Au-delà du fait de perdre l’autre personne, il y a aussi une question d’amour-propre dans une séparation amoureuse : on peut avoir le sentiment de ne plus être digne d’être aimée, on peut se demander ce qu’on a bien pu faire pour « mériter ça », on prend un coup au moral, à son amour-propre !

La douleur de se retrouver face à une désintox non désirée

Il y a l’attachement à l’autre personne, si elle sort de notre vie ça crée un vide. Avoir quelqu’un dans sa vie, dans son quotidien, c’est un peu comme une addiction, on a des habitudes en commun, il faut donc au moment d’une séparation opérer une sorte de détox de l’autre personne.

Comment gérer le manque après une rupture amoureuse ?

Dans les premiers temps, l’absence de l’autre est difficile. Le manque peut être vécu comme insupportable. Avec cette terrible impression qu’on n’arrivera pas à vivre sans lui/elle. Et ce besoin irrépressible de l’appeler, de lui envoyer des SMS ou d’épier ses réseaux sociaux. De vouloir sentir son odeur, sa peau, sa présence, sa main sur nous … Respirons et ne cédons pas à ces vagues dévastatrices !

La première action est de décrocher

Pendant un temps, il est bon de ne plus avoir de contacts ou de nouvelles de son ex, pour se désintoxiquer, pour se récupérer. Ranger au placard souvenirs, affaires, amis communs, … Au moins un certain temps. Ce ménage est important pour débuter le processus de sevrage. Imaginons, c’est comme si vous essayiez d’arrêter de fumer et qu’en permanence quelqu’un vous tendait des cigarettes ou fumait devant vous. Au bout d’un moment, vous allez craquer et en reprendre une.

Comprendre pourquoi le couple ne fonctionne plus

Pourquoi ça n’a pas fonctionné entre nous ? Pourquoi m’a-t-il/elle quitté(e) ? La question hante souvent les ex-amoureux. Surtout ceux qui ont été quittés brutalement, ou sans explications. Lorsqu’on ne comprend pas ce qui s’est passé, le deuil est encore plus difficile. Mais il faudra peut-être accepter que les explications ne viendront pas de l’autre et qu’il faudra aller les chercher alors en soi. En travaillant sur nous, nous pouvons trouver des explications.

Commençons par nous poser des questions :

Comment en sommes-nous arrivés là ? Qu’est-ce qui n’allait pas et qui a fait que ça s’est terminé ? Et aussi : pourquoi nous étions-nous mis ensemble ? Avait-on par exemple choisi un partenaire qui ne convenait pas à la base ? Et si oui, pourquoi ? Profitons-en pour régler ce qui n’est pas toujours aligné ou harmonisé en nous. Nous pourrons ainsi un jour remercier cette expérience douloureuse dans notre vie, même si oui … Ce n’est pas sur le moment que l’on peut envisager que cet exercice nous soit salutaire. Mais lisez-le, sachez-le : on surmonte toujours cette épreuve, jour après jour, c’est l’histoire et le cycle de la vie.

Soyons sans masque :

Souvent, quand une relation se termine, nous avons tendance à l’idéaliser. Mais à priori, si c’est fini, c’est que cela ne marchait pas. Si je crois le contraire, qu’est-ce que je n’ai pas voulu voir ou vivre et qui m’a fait croire cela ? Qu’est-ce qui n’était pas juste, authentique et véritable dans notre relation ? Est-ce que je me faisais un film ? Est-ce que je me mentais à moi-même ? À mon entourage ? Est-ce que je voulais ressembler à une de mes croyances, une image à laquelle je croyais devoir ou vouloir ressembler ? Cette relation me permettait-elle de ME vivre pleinement dans qui j’étais ? Mais est-ce que je sais réellement qui je suis ? Peut-être est-ce le bon moment pour partir à l’aventure sur les chemins de moi-même !

Combien de temps faut-il pour surmonter la rupture d’un couple ?

Se remettre d’une séparation prend un certain temps et accepter ce temps nécessaire à la cicatrisation de la blessure émotionnelle est déjà une bonne chose. Prendre le temps de renouer avec soi-même, d’apprécier de se retrouver seule.

Parce que l’on n’a pas le choix, la vie nous pousse à prendre soin de nous :

Pourquoi une séparation fait si mal ?

–    Être indulgente avec soi-même, se donner du temps pour cicatriser comme lorsqu’on se blesse physiquement, on laisse le temps à la blessure de se remettre.

–    Accepter cette énergie basse dans laquelle on est forcément après une séparation amoureuse, accepter que l’on va mal et que l’on va aller mal encore un petit moment et ne pas nier ce qu’on est en train de vivre.

–    Éliminer de notre vue tout ce qui nous fait penser à l’autre personne, pour éviter de tomber sur une photo, un vêtement, qui nous renverra directement vers quelque chose de négatif, même si on est dans un bon moment … Mettre l’intégralité de ses affaires de côté (ou lui rendre) au plus vite !

–    Prendre conscience du processus de guérison par lequel on va passer, et ne pas hésiter à demander de l’aide pour passer certaines étapes plus difficiles que d’autres.

–    S’assurer que l’on ne stagne pas trop longtemps, que petit à petit cette douleur, ces émotions négatives surviennent mais par moments, pas toute la journée.

–    Accueillir toutes les petites choses qui vont faire la différence, et devenir de plus en plus régulières au cours de la semaine, de la journée. Des petits riens qui au final nous aident à être un peu moins triste, et qui comptent vraiment : vous avez passé du temps avec une copine, vous avez repris la peinture, vous vous êtes offert un massage, vous êtes allée faire un footing ou avez réalisé quelques postures de yoga… Toutes ces choses que vous aviez mises de côté, qui vous font pourtant du bien, pensez-y maintenant que vous avez plus de temps pour vous.

–    Bien s’entourer, chasser le négatif autour de soi, et ne garder que l’empathie et la bienveillance. Ne pas s’isoler, même si des moments en solo vous font du bien, gardez le contact avec l’extérieur. Accepter aussi les mains tendues, qui vous emmèneront, même si dans l’immédiat vous n’en avez pas envie.

–    Se rappeler que vous allez vous en sortir : peut-être avez-vous déjà ressenti cette profonde tristesse à la suite d’une précédente séparation, la preuve, vous vous êtes relevée depuis !

–    Se recentrer sur soi-même : de toute façon, vous n’avez pas le choix, donnez-vous, offrez-vous cet amour que vous ne pouvez plus donner à votre ex. Il est important d’apprendre à se donner de l’amour à soi, ne serait-ce que pour débuter une prochaine relation amoureuse d’une façon plus saine …

–    Prendre un jour après l’autre : ne cherchez pas à éviter les moments de tristesse, acceptez-les, et rappelez-vous aussi des moments positifs dans chaque journée (vous vous êtes sentie un peu mieux au réveil, vous avez ri au bureau avec vos collègues, vous avez mieux dormi …). L’objectif est d’avancer petit à petit, un peu chaque jour, c’est un processus de guérison qui ne peut se faire en un claquement de doigts ! Pouvez-vous demander à une fleur de pousser en 1 jour ?

–    Faire souffler un vent de nouveauté sur sa vie : apprendre de nouvelles choses, déplacer des meubles, changer la déco de son intérieur, changer de coupe ou de couleur de cheveux, faire du tri et changer des choses dans sa garde-robe, s’inscrire à un nouveau cours de sport, se lancer dans une activité manuelle …

N’hésitons pas à nous  tourner vers un thérapeute pour nous aider à dépasser certaines étapes qui nous sembleraient trop longues ou difficiles.


Transformer notre vie suite à une rupture

les clés pour accepter la fin d'une relation

Regardons autour de nous et observons : combien d’hommes et de femmes ont transformé leur vie suite à une rupture ?

Un événement pareil dans nos vies nous permet de nous centrer sur nous, d’aller à notre rencontre pour découvrir qui on est, vraiment. C’est un coup de pied aux fesses qui nous fait faire un bond de géant vers un niveau d’être bien supérieur et vers un nouveau bonheur inimaginable quand on est au fond du gouffre en pleine souffrance.

Croyez en l’expérience de la transformation, prenez le temps de vous laisser vivre toutes les étapes même quand vous sentez votre cœur, votre corps et vos émotions se déchirer au plus profond de votre être. 

Ne perdez pas de vue que tout ceci est un chapitre dans le livre de votre vie que vous regarderez un jour avec un sourire affiché,  le cœur joyeux en dansant dans la vie.

Même si vous n’y croyez pas encore,  jouez le jeu parce qu’un jour ce sera vrai !

« Nous ne sommes pas la souffrance que nous vivons. »

Une période de deuil, de souffrance et de douleurs marque une grande transformation dans notre vie. Nous ne sommes pas la souffrance que nous vivons. Notre vie se construit de tous les instants que nous vivons, toutes ces expériences qui font et feront QUI nous choisissons d’être demain. Laissons les émotions nous traverser, ne nous morfondons pas, ne nous perdons pas en retenant ces douleurs en nous, elles sont comme des nuages dans le ciel.

Alors dessinons notre ciel bleu de demain même si aujourd’hui il pleut.

Pensez à regarder vos spams et pour être certain de bien recevoir le top of the top des bonnes affaires Potoroze, n’oubliez pas d’ajouter notre email à votre carnet d’adresses !