ET SI LA VIE ÉTAIT UN JEU ?

Apprendre à croire en la magie de la vie pour vivre heureux.

Et si je vivais dans une cour de récré où ma propre vie se crée tous les jours, où je suis créatrice de mon monde et où je décide avec qui je joue ou pas ? Et si c’était plus amusant que je ne le crois et depuis toujours… Remettre en question ce que je tiens pour vérité me permet de changer la vision que je porte sur la perception et l’interprétation de mon quotidien.

Dans mon jeu, chaque interlocuteur est choisi lors d’un casting que mon libre-arbitre et moi-même avons inconsciemment organisé pour répondre au besoin de la bonne personne, au bon moment, pour me faire vivre la bonne expérience que j’ai à découvrir ! Tout est une question de point de vue et de perception de ma vérité que je ne cesse de définir jusqu’au dernier jour de ma vie…

MAKE IT SIMPLE, BUT SIGNIFICANT


Qui suis-je ?

Tout commence à mon arrivée. Petit être tout nu, dénué d’expérience sur terre, chaque seconde de ma vie est un apprentissage qui me sculpte. Je le sais, « …je suis la somme de toutes mes expériences passées» ( Jacques Lévesque). Qui je suis, découle de ce que j’ai vécu. Chaque expérience est venue m’apprendre à réagir, à répondre d’une certaine façon à certaines circonstances. Mes peurs, mes joies, mes peines, mes douleurs et mes réussites m’ont permis de construire tout un écosystème avec lequel je traverse la vie. Un système non figé qui se met à jour à chaque nouvelle expérience pour venir compléter une base de données détaillées de « réactions appropriées ».

Je vais être testée dans mon quotidien, mes relations à l’autre, à moi, dans ma patience, ma créativité, ma santé, mes amours, mes deuils. Je vais chuter, me tromper, faire des choix qui me font mal… Alors je vais prendre du recul et voir la situation sous un angle le plus neutre possible pour faire de ce test une expérience de vie que j’aurais réussi à traverser sur mon chemin. C’est ainsi que jour après jour je définis et sculpte mon moi.

Je vis une expérience, je ne suis pas cette expérience !

Les expériences de la vie affinent mon positionnement d’Être jour après jour et me font goûter différentes saveurs auxquelles je réagis. Faire de ces expériences MA vérité d’être ou ce qui me constitue revient à faire fausse route. Croire que ce qui est en moi est acquis pour toujours revient à faire le choix de filtrer mes expériences donc mes apprentissages. Cela réduirait le champ des possibles pour devenir une meilleure version de moi-même.

Se libérer de son mental !

Mon mental, ma mère poule ! Les conditions qui nous définissent ont souvent été mises en place par notre agent de sécurité, notre mental qui en réponse à nos expériences vécues, dans un objectif de survie et de préservation, va nous protéger comme une mère poule le ferait. Il nous garde sous son aile bien au chaud pour nous préserver des expériences nouvelles qui pourraient être dangereuses pour nous, et pourtant parfois ces expériences sont nécessaires et peuvent déboucher sur quelque chose de meilleur.


Je me lance dans la vie !

J’accepte de jouer le jeu de la vie en compagnie de mon libre-arbitre

J’accepte de ne pas savoir, au moins de façon définitive. J’accepte de sortir de ma zone de confort ou de m’éloigner des zones de sécurité. Je marche en sifflotant sur les chemins de mon quotidien comme une touriste traversant de nouveaux pays. Ce n’est pas parce que je voyage dans un nouveau pays que j’adopte les coutumes et traditions comme étant les miennes. Je ne change pas de nationalité sur mon passeport. Il y a toujours une distance entre ce que j’expérimente et ce qui me définit. Je découvre et je goûte les saveurs, les odeurs, les couleurs en me laissant surprendre, sans jugement, juste en observation. Je ne mets pas d’enjeu démesuré et je ne vois pas les événements comme étant négatifs ou positifs mais juste comme des moments que je traverse qui révèlent des états en moi. Je peux ainsi goûter les expériences et ne retenir que ce que je choisis ou pas de conserver dans mon propre écosystème.


J’apprends à faire mes choix

Pour grandir chaque jour, il m’est nécessaire d’être confrontée à la diversité de la vie. J’ai besoin d’observer, goûter et tester pour savoir faire des choix qui sont bons pour moi. Pour faire un choix, j’ai besoin de connaître un élément et son opposé. Par exemple : pour exprimer mon amour, j’ai besoin de tester l’amour et aussi son contraire. Ceci pour tout et en tout. C’est sur ce processus de choix, mon libre-arbitre, que toute évolution de vie est fondée. Les expériences m’amènent à faire un choix : je garde ou pas, je joue avec ou pas. Le choix définit le prochain chemin que j’emprunte. Celui-ci sculptera mon MOI de demain. Jusqu’à une prochaine expérience qui apportera encore d’autres nuances à mon être.

Je décide de voir la vie comme un terrain de découvertes

J’accepte de (re)mettre des lunettes d’enfant sur les perceptions des moments que je vis. Je choisis d’aller sans cesse et sans âge limite à la découverte du monde en jouant au jeu de la vie. L’un des secrets d’une vie en pleine joie est de voir ma vie avec ces yeux d’enfants et d’user de ma magie d’adulte responsable donc créateur pour prendre en charge mon bonheur et faire les bons choix pour moi. En vérité, c’est cela être responsable de moi, de mon bonheur. C’est être responsable de ma propre magie créatrice et transformatrice !!!

Parce que je suis adulte, j’ai le pouvoir de créer mon bonheur ! 

Je peux affirmer pour de vrai à tout moment avec la naïveté d’un enfant : oui je veux bien jouer avec toi, non je ne veux pas ou plus jouer avec toi. La prise de décision est aussi facile et détachée que cela si j’écarte le poids des enjeux et des émotions de ce que je vis. Je ne vis pas mon quotidien comme étant crucial.

Tout n’est que moment éphémère que l’on traverse. Imaginons ces moments comme un film  projeté sur un mur. Ce qui nous atteint et nous blesse sur le moment est en réalité à l’échelle d’une vie qu’une syllabe dans un mot, dans une phrase, sur la page d’un chapitre d’un des livres sur l’étagère de la bibliothèque de notre vie. J’apprends à dédramatiser pour vivre en détachement ( dit autrement : pour vivre sans m’attacher ni créer de lien à ce que je vis), à distance des expériences, sans plonger dans les émotions que l’on dit négatives. Ne pas s’y  arrêter et choisir de transformer les états douloureux en mouvements passagers, c’est le pouvoir de l’instant présent.


Voici un des secrets du bonheur …

Être heureuse et construire son bonheur, c’est choisir de garder ou de revenir à ma spontanéité et à mon imagination d’enfant en utilisant ma baguette magique d’adulte pour créer et choisir de sculpter la vie qui me va. Être heureuse, c’est choisir de jouer dans le théâtre de ma vie en m’amusant de tout ce qui s’y joue. C’est régler les lumières, ajuster le décor et choisir les comédiens. C’est arrêter d’avoir peur de risquer quelque chose à vivre pleinement tout en choisissant ce qui me convient. C’est aussi accepter que je crée aussi mes propres règles du jeu. Il ne tient qu’à moi de créer chaque jour un nouvel univers, un nouveau contexte avec les joueurs que j’ai envie d’inviter à participer à ce grand jeu de la vie. Accrochez vos sourires, gonflez vos cœurs de joie et filez sur les sentiers de votre vie !

Pensez à regarder vos spams et pour être certain de bien recevoir le top of the top des bonnes affaires Potoroze, n’oubliez pas d’ajouter notre email à votre carnet d’adresses !