JE N’OUBLIE PAS DE RESPIRER

Pour me reconnecter à ma respiration originelle, je choisis de mieux respirer.

Pourquoi replacer ma respiration dans mon ventre va changer mon état d’être ?

Tant de bienfaits que j’ai oubliés ! Je me rends compte que dans la journée et comme pour beaucoup d’entre nous, parasitée par différentes émotions, je respire en gonflant surtout la partie haute des poumons, celle étranglée par la cage thoracique, qui me donne une sensation de souffle court.

Mon diaphragme me masse.

en respirant par le ventre, je mobilise entièrement mon diaphragme, principal muscle respiratoire. À l’expiration, il s’abaisse, pousse sur mes abdominaux et mes viscères. À l’inspiration, il remonte et effectue ainsi un massage profond qui évacue les tensions en me redynamisant.

Un respiration abdominale me donne de l’air.

J’augmente mon amplitude respiratoire en utilisant 70% d’air contre 30% en respiration thoracique. Cette respiration par le ventre est celle des bébés, des chanteurs d’opéra ou celle adoptée instinctivement en dormant.


En me tournant vers une respiration consciente, je choisis :

Moins de stress: Mon mental influence mon rythme respiratoire et vice versa. En maîtrisant ma respiration, je maîtrise donc mieux mes émotions, j’abaisse ma fréquence cardiaque, canalise l’adrénaline et retrouve ma concentration.

Moins de fatigue: en respirant plus profondément, j’oxygène davantage toutes mes cellules et facilite l’élimination des toxines de mon organisme.

Moins de kilos: imprimer un rythme profond et régulier à ma respiration permet de réguler mes fonctions neurovégétatives dont dépend ma digestion et aussi de faciliter l’utilisation des sucres et des graisses par mon organisme.

Pour savoir où j’en suis, je fais le point

Je prends un moment pour faire attention à ma respiration, j’observe sans chercher, sans juger, sans contrôler :

  • Ma respiration est-elle rapide ou calme?
  • Est-elle ample ou superficielle?
  • Je respire par le ventre ou par la poitrine?

Et maintenant, comment respirer par le ventre?

En position assise ou allongée, je ferme les yeux et je pose une main sur mon ventre et l’autre sur ma poitrine. Je perçois ainsi mieux le mouvement respiratoire pendant l’exercice. Maintenant :

  • J’expire lentement par la bouche
  • J’inspire par le nez en gonflant le ventre pendant 3 secondes
  • Je maintiens l’air 3 secondes
  • J’expire lentement par la bouche pendant 6 secondes (Le temps passé à l’expiration doit être le double de celui passé à l’inspiration)

Je fais l’exercice tranquillement, cinq ou six fois, sans forcer.

Si j’éprouve le besoin de prendre une grande respiration, je le fais, puis je reprends le rythme tranquille d’une respiration ventrale.

Je le fais 4 à 5 fois par jour, 3 à 4 minutes à chaque fois, pour m’entraîner ou en cas de stress, fatigue, anxiété ou besoin de concentration.

Les bienfaits de la respiration profonde

Lorsque j’entre dans la phase de détente, mes dents se desserrent, mes épaules se relâchent et mes tensions diminuent progressivement. Je laisse peser mes bras pour prendre conscience de leurs points d’appui et je prends conscience aussi des points d’appui de mon dos et de mes pieds. J’observe… J’apprécie cette sensation agréable de calme. Puis quand le moment est venu, je respire profondément, je commence à bouger mes mains, mes pieds et à m’étirer… J’ouvre les yeux quand je suis prête.

Il est important que je m’assure d’inspirer et de souffler dans le bon sens

Respirer, c’est absorber de l’oxygène et rejeter du dioxyde de carbone.

J’inspire par le nez. Les petits cils de mes narines permettent de filtrer les impuretés de l’air donc d’empêcher l’absorption des mauvaises particules. Et en passant par mon nez, l’air se réchauffe, perd de son agressivité.

J’expire par la bouche. Pour bien vider mes poumons, c’est lentement et par la bouche que je rejette l’air vicié. Pour m’aider à ralentir l’expiration, j’imagine que je souffle l’air à travers une paille.

Avec une belle et bonne respiration, je me reconnecte à mon propre rythme. Je fais du bien à mon corps et à mon mental. J’avance dans mes journées autrement, sereine et en paix !

Tips

Pour un accompagnement facile, à emporter partout, voici une petite vidéo de cohérence cardiaque. Je suis le mouvement de la boule, j’inspire quand elle monte et j’expire quand elle descend. Un bon moyen de passer à l’action sans se poser de question 😉

Écrit par Marianne Hauchecorne

Je me sers de toutes les richesses de vos expériences pour vous révéler à vous-même sur le chemin de l’autonomie. En vous reliant à vos lois intérieures, vous vous débarrasserez des freins encombrants de votre vie et porterez un autre regard sur ce qui est, afin d'accepter de vivre grand ! En explorant la formidable force de la transformation à travers des situations concrètes, vous pourrez mesurer son impact direct sur votre monde. Pour vivre vrai, quel que soit l’enjeu du moment, pour vivre heureux quoi qu’il en soit. Je vous accompagne dans la notion de choisir de percevoir et vivre autrement vos expériences vécues de la naissance à aujourd’hui. S'accorder à son âme, s’y connecter et apprendre à communiquer avec elle pour vivre vrai. Une démarche profonde, une véritable quête de soi. Je suis le pont entre les différentes parties de vous, oubliées jusqu’à aujourd’hui. Habituée au tout-terrain de la transformation, je voyage avec ma valise à outils, des plus connus aux plus intuitifs. Je vous accompagne dans votre voyage de transformation et de réalisation personnelle. Je vous aide à découvrir votre identité en vérité, à aligner vos actions avec vos valeurs fondamentales et à créer une vie épanouissante et en accord avec votre essence d’être. C’est avec audace, bienveillance et authenticité que j’accompagne les femmes et les hommes que je croise vers leur unité.

Pensez à regarder vos spams et pour être certain de bien recevoir le top of the top des bonnes affaires Potoroze, n’oubliez pas d’ajouter notre email à votre carnet d’adresses !