Oser le changement et transformer sa vie

Oser le changement

Comment changer de vie pour aller mieux ?

Changer de vie, de cadre, de job, d’amour… On en a toutes rêvé à un moment et on en a toutes eu besoin à un autre moment. On en a toutes eu peur aussi… Il est parfois plus confortable de rester dans une situation qui ne nous convient pas, plutôt qu’oser le changement et accepter de se lancer vers l’inconnu même si au fond on le sait meilleur pour nous.

Dans cet article, découvrez tous nos conseils pour changer de vie et oser le changement !

« UNE VIE EST FAITE DE DÉTAILS, MAIS UN DÉTAIL PEUT CHANGER UNE VIE. »

Goyer Rémi


Pourquoi accepter le changement ?

Pourquoi j’ai peur du changement ?

Pourquoi tant de freins, d’hésitation ou de temps avant d’oser changer ce qui ne nous convient pas ou plus ? Oser le changement a une portée et un impact bien plus fort et vaste qu’il n’y paraît. C’est accepter de ne pas savoir, de ne pas gérer, de ne pas cadrer. C’est accepter de lâcher et de laisser derrière nous quelque chose de connu sans savoir ce que l’on va récupérer à la place : l’inconnu.

Pourquoi accepter le changement ?

Un changement implique une réorganisation de sa propre réalité. J’accepte de sortir de ma zone de confort pour accepter d’enclencher la transformation de ma vie en tout ou en partie. J’ai suffisamment confiance en moi pour me libérer de mes peurs et accueillir l’inconnu.

J’accepte d’avoir peur pour avancer, c’est tout à fait naturel. La peur permet de se poser les bonnes questions, d’être vigilante quant à notre sécurité, aux dangers, elle nous permet de survivre depuis la nuit des temps ! Ce qui est moins bénéfique c’est quand cette peur nous empêche et nous freine dans notre besoin…

Oser le changement, c’est accepter de traverser nos peurs pour découvrir ce qu’il y a derrière. Quelles sont ces peurs ?

La peur de perdre

Le nouveau enterre l’ancien. Cela implique de faire face à une perte : d’une relation, d’un lieu, d’une routine à laquelle on s’identifie, d’un partenaire à une rupture, d’un emploi, d’un lieu de vie… Alors commence le deuil, un processus nécessaire pour digérer, intégrer et nous adapter à la nouvelle réalité. On le sait toutes, le deuil est une étape souvent difficile à traverser. Se lancer volontairement dans cette expérience relève d’un défi.

La peur de faire une erreur

Changer implique de prendre des décisions et nous ignorons si ces décisions seront les bonnes. Les questionnements se bousculent, nos blessures s’expriment à haute voix : et si je n’étais pas capable de… et si comme d’habitude je faisais le mauvais choix, … nos manques et nos surplus en profitent pour montrer le bout de leur nez, alors à notre tour profitons-en pour nous en débarrasser, c’est le bon moment !

La peur de se priver

Choisir, c’est aussi renoncer et quelque part se priver de tout le reste. C’est accepter de faire la paix avec sa peur du manque et de l’abandon en laissant les options non retenues sur le bord du chemin sans se retourner.

La peur de la critique ou du rejet

Nous pouvons également avoir peur d’être jugé dans nos choix et parfois rejeté par nos proches. Choisir, c’est se positionner, s’affirmer et savoir faire des choix pour soi. Savoir respecter ses propres besoins vient renforcer l’estime de soi. Un beau challenge si l’on en manque qui se transforme en belle opportunité si l’on choisit de vivre pleinement l’expérience !

La peur de perdre le contrôle

Ou la peur de perdre le contrôle que l’on croyait avoir… Face à une nouvelle réalité, non familière, nous avons le sentiment de ne plus contrôler la situation. En général, nous aimons sentir ou croire que nous sommes maîtres de notre destin ou du moins que nous avons un certain contrôle. Le sentiment que les choses ne dépendent pas de nous nous rend anxieux et peut nous empêcher de passer à l’action ou nous stopper dans notre transition vers le changement.

Maintenant que nous avons identifié les peurs qui pourraient nous empêcher d’oser le changement, il est possible en les matérialisant d’avoir la  capacité de les traverser et donc de les transcender. On ne peut pas avoir le contrôle sur tout mais ce que l’on peut contrôler, c’est notre réaction, c’est ce que l’on fait d’une situation.

Le pouvoir d’oser

Voici quelques astuces pour accepter nos peurs, oser le changement et commencer à transformer sa vie :

Parlez-en

Pour réussir à vaincre ses peurs, il faut leur faire face et se poser les bonnes questions. Parfois, le simple fait d’énoncer nos craintes à voix haute permet de dédramatiser et de prendre du recul. Il s’agit de le rendre concret et de ne plus trembler devant l’idée qu’on s’en fait.

Dédramatisez

Changer de vie, changer d’emploi, d’amour, de lieu de vie ou changer ses habitudes, ne sont que des passages dans notre vie. Des articulations qui nous permettent  de nous construire au plus proche de nous, expérience après expérience. Et après tout, rien n’est définitif, si l’on change, c’est pour le meilleur non ? Il sera toujours temps de changer à nouveau et d’ajuster encore plus tard avec un nouveau changement car nous n’en n’avons jamais terminé, c’est le propre du jeu de la vie.

Tirez-en bénéfice

Un bon coup de pied aux fesses nous permet souvent un pas de géant vers nous-même. (À creuser avec notre article sur la séparation : Comment surmonter une rupture amoureuse ?). Accepter de se rencontrer dans ses peurs, ses instabilités et/ou ses blessures, c’est aussi les apprivoiser pour les transformer en outils de confiance en soi et en la vie. Et si tout était prévu pour que tout se passe bien ? Cela pourrait aussi être un angle d’approche de votre propre vision de la vie ?

Soyez objective sur votre expérience

Ce n’est ni la première ni la dernière fois que vous oserez le changement… Jetez un œil sur le chemin parcouru, sur les expériences vécues jusque-là et réalisez que vous y êtes déjà arrivées et que vous pouvez le faire ou le refaire !

Échangez avec d’autres personnes

Savoir que d’autres sont passés par là et s’en sont très bien sortis peut vous rassurer. L’expérience des autres peut venir calmer votre peur de l’inconnu même si chaque histoire est unique.

Acceptez de ne pas être parfaite

Oser changer et transformer sa vie, implique un lâcher prise sur la maîtrise des choses. Ne pas savoir, ne pas connaître, ne pas maîtriser et bien c’est aussi accepter de se tromper et donc de ne pas être parfaite en tout. C’est tout à fait ok car vivre c’est créer, changer, moduler, ajuster, tester, goûter pour mieux se connaître et connaître nos besoins. C’est un chemin sur lequel nous marchons en explorant parfois des sentiers parallèles pour tester et peut-être se perdre un instant pour revenir sur le chemin qui est le nôtre. C’est plutôt encourageant non ce droit à l’erreur ?

Osez à votre rythme

C’est peut-être la clé la plus importante… Oser le changement peut aussi se faire en douceur. En se créant des transitions et des paliers, le changement peut intervenir de façon très confortable. C’est une fausse croyance que de croire que c’est compliqué, difficile et douloureux. Pourquoi ne pas s’accompagner de repères familiers et sécurisants en même temps que nous avançons dans le changement. C’est le moment de s’écouter, de prendre soin de soi, de se dorloter comme on dorloterait la petite fille en nous, en nous prenant par la main, un clin d’œil en coin : « tu vas voir, ça va aller, tout va bien se passer ». C’est de cela dont nous avons besoin pour oser le changement : apaiser nos peurs en les traversant en conscience et en confiance.


Le pouvoir d’oser

Sortir de sa zone de confort

Oser le changement, c’est le moyen de rencontrer sa petite voix, son instinct pour installer en soi cette confiance qui nous fait défaut à tant d’instants.

Oser le changement, c’est oser devenir soi, c’est avoir le courage d’être la créatrice de sa propre vie. Oser (re)devenir la souveraine de son propre royaume pour de vrai, en ignorant le regard et les mots des autres.

Oser le changement, c’est accepter de lâcher les peurs, les conditionnements sociaux éducatifs et familiaux. C’est oser être à tout prix, peu importe le reste. Ne plus se satisfaire de peu ou du moyen pour aller vers le pleinement MOI, le grand MOI dans lequel on s’épanouit et se réalise.

Oser le changement et ne pas savoir ce qui nous attend, nous offre l’opportunité de devenir la meilleure version de nous-même, celle qui nous rendra joyeuse au réveil et heureuse au coucher, peu importe qui est là !

Pensez à regarder vos spams et pour être certain de bien recevoir le top of the top des bonnes affaires Potoroze, n’oubliez pas d’ajouter notre email à votre carnet d’adresses !